lundi, 29 juillet 2013

François, un pape qui ose!

pape,françois,rio,brésil,successeur,ratzinger,trinité,dogme

Le pape François, à Rio, a mis en relief la distinction entre Dieu et Jésus. "Jésus nous conduit à Dieu", a-t-il déclaré en se dirigeant aux jeunes brésiliens. Bien qu'involontairement, il relance ainsi le débat sur la Trinité, dogme de l'Eglise défini par le Concile de Nicée en 325 et fortement contesté par les ariens. 

Le successeur de Ratzinger a de surcroît cité un évangile, attendu qu'il les préfère aux documents, aux encycliques, et aux traités théologiques (ce qui ne fut malheureusement pas le cas de nombre de ses prédécesseurs). Dans ce passage biblique, Dieu dit: "Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui je me complais ; écoutez-le." Certains fervents défenseurs de la Trinité sont persuadés qu'à l'heure d'écrire son discours pour les jeunes, François n'a pas songé aux répercussions de ses paroles. 

Quoi qu'il en soit, il n'y a plus moyen de revenir en arrière, le débat est relancé. Par ailleurs, le nouveau pape a aussi été source de polémique en critiquant "l'incohérence de l'Eglise" raison pour laquelle "de nombreux jeunes ont perdu leur foi en Dieu". Le pape a aussi appelé l'Église brésilienne à faire revenir les fidèles partis massivement depuis trente ans vers les Églises évangéliques en adoptant une attitude crédible basée sur la simplicité et la proximité. 

«Parfois, nous perdons ceux qui ne nous comprennent pas parce que nous avons oublié la simplicité», a aussi remarqué François, parlant aussi d'une «rationalité étrangère» imposée aux Latino-Américains. L'église doit réapprendre «la grammaire de la simplicité», ainsi que la vertu de l'humilité, qui est «l'ADN de Dieu», a-t-il dit. Il a aussi tiré la sonnette d'alarme en exhortant les prêtres «à ne pas rester enfermés dans leur paroisse» mais à «sortir» pour évangéliser ceux qui sont loin et à «aller dans les favelas chercher et servir le Christ». 

Au Brésil, les évangéliques représentent désormais plus de 22% de la population, soit 42,3 millions de personnes et sont en progression constante. Tout laisse à penser que sa position vise à rapprocher les jeunes de l'Eglise affaiblie et dépeuplée et ce, en raison de ses nombreuses doctrines contaires aux Ecritures, de son obsolescence et des nombreux scandales auxquels elle est mêlée. 

Selon George Weigel, « l’élection du pape François accomplit le tournant de l’Eglise du catholicisme de la contre-réforme (…) au catholicisme évangélique qui doit replanter l’Evangile dans ces régions du monde qui sont devenues spirituellement lasses, tout en le semant dans de nouveaux champs de mission dans le monde entier. »

On comprend mieux désormais ce geste du cardinal Bergoglio, primat d’Argentine, agenouillé devant 6.000 personnes pour recevoir la bénédiction d’une vingtaine de pasteurs successifs. C’était le 6 juin 2006, lors de la troisième "Rencontre fraternelle de la Communion renouvelée des Evangéliques et Catholiques" (sic) au stade du Luna Park de Buenos Aires.

Le jésuite François est un pape qui critique la corruption, le néolibéralisme, qui défend les pauvres et qui pense à l'évangélisation mais qui est encore loin de se conformer aux préceptes bibliques car, par exemple, il confirme sa dévotion à la "Vierge", à qui il a confié son pontificat.Le pape l’a lui-même justifié au début de son homélie, lue en portugais : « J’ai voulu venir ici pour demander à Marie, notre Mère, le succès des Journées mondiales de la jeunesse et pour déposer à ses pieds la vie du peuple latino-américain ». La Bible n'encourage nullement de prier quelqu'un d'autre en dehors de Dieu, la prière exprimant une relation exclusive avec YHWH. Il n’y a rien de mal à honorer Marie en tant que "la mère terrestre de Jésus" et non pas "la mère de Dieu." Nous devons suivre l'exemple des apôtre et même des anges ont refusé d’être adorés (Actes 10:25-26 ; 14:13-14; Révélation 19:10 ; 22:9). Il est écrit : " C'est YHWH, ton Dieu, que tu adoreras, et à Lui seul tu rendras un culte " (Mt 4, 10)

00:01 Écrit par administrateur du blog dans Babylone la Grande | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |